presentation compagnie lamia safieddine

Accueil / presentation compagnie lamia safieddine
L’ensemble ASSILTarabArtistes et comédiens
L’ensemble ASSIL*
L’ensemble ASSIL fut fondé par Lamia Safieddine en 1998. Elle a su réunir les talents d’artistes
issus des conservatoires arabes et ayant joué et chanté avec les plus grands artistes : Fayrouz ,
Wadih Assafi, Nassri Chamsseddine, Warda …
Assit chante le Tarab de la tradition classique, et se situe au coeur de la culture de la grande
civilisation arabe, il invite à parcourir la richesse de la tradition musicale du monde arabe à
travers toutes les formes qui font de la région s’étendant de la péninsule arabique au Maghreb
un univers culturel unique au monde. Leur compréhension du travail artistique de Lamia
Safieddine marque plusieurs années de travail créatif collectif.
Mostapha Naamani luth, chant
Il a travaillé avec l’office du tourisme du Liban pour des festivals au Liban, festival de
Beyrouth. Il a été programmé avec Wadih Safi, Karem Mahmoud. Il a reçu une bourse de
l’ambassade française au Liban pour venir travailler en France. et depuis, il a été programmé
dans différents festivals . Il joue merveilleusement le luth et chante au sein de l’Ensemble
Assit depuis sa fondation.
Imad Morkos qanoun , chant
Il a étudié le chant et le qanoun au conservatoire du Liban. Il est professeur à l’Université de
Casslik au Liban. Il a accompagné les plus grands chanteurs libanais et a participé à de
nombreux festivals dans les pays arabes, en Europe et aux Etats-Unis. Il est compositeur et ses
compositions musicales sont jouées dans l’Ensemble Symphonique arabe sous la direction de
Walid Gholmiyé.
Nasser Abdelhamid derbaké
Il a travaillé avec le grand orchestre arabe Maseya (1998) à l’ Institut du Monde Arabe et avec
des vedettes tels que Hani Mahana à Paris, le chanteur saoudien Talla! Madah et des chanteurs
libanais tels que Wadih Safi, Sabbah, Walid Tawfik. Il a travaillé dans les grandes salles comme
le Palais des Congrès, l’Unesco. Il est également professeur de percussions.
Dominique Delapierre Création lumière
Directeur photo important de la télévision française. Il est le créateur de lumière des
spectacles de Lamia Safieddine depuis 1994.
Nina Seul Comédienne
Suite à une formation de 10 ans notamment à l’Ecole régionale de Cannes et au Conservatoire
du 10ème ù Paris, Nina Seul a travaillé dans plusieurs spectacles de Shakespeare à Corneille
en passant par des thèmes plus contemporains
* Assil veut dire authentique en arabe.
L’ensemble TARAB
Miloudi BEN SLIMAN percussion voix
Directeur artistique de l’Association Bled-Arts qui regroupe des dizaines d’artistes orientaux dont l’objectif et de conserver un patrimoine de musique orientale traditionnelle fragilisée par la prolifération d’instruments électronique. Miloudi est un percussionniste autodidacte hors paire qui s’est retrouvé dès son jeune âge au milieu de grands ensembles de musique orientale au Maroc (ex : ensemble Layali el Ouns) et une foie à Paris en 90 il crée son propre groupe Tarab Zaman qui puise son répertoire en s’inspirant de la musique de ses ancêtres, on y joue des instruments rarissimes tels le Qanoun, le Luth oriental, le Nay … avec son groupe ils sont invités à plusieurs festivals dans le monde arabe et en Europe.
Hend ZOUARI qanoun voix
Née dans une famille de musiciens, inscrite à l’institut supérieure de musique d’où elle sort première de sa promotion en Tunisie et fut envoyée en France par l’état tunisien pour faire ses études au conservatoire de hautes études musicales. Actuellement elle prépare une thèse en musicologie à la sorbonne. En 2001 elle participe au festival international de cithare et reçoit le troisième prix. l’institut du monde arabe , l’Unesco, elle accompagna un spectacle d’hommage à Om kalthoum, ainsi que Souad Massi, Elle fait des tournées au Caire, au Maroc, au Liban et dans toute la France
Fairouz DAHMANI
D’origine marocaine et ingénieur de formation, Fairouz DAHMANI s’est passionnée pour la musique et la chanson arabes depuis son plus jeune âge. Son prénom n’est pas le fruit du hasard. C’est celui de la Chanteuse préférée de sa mère et cela a, naturellement, impulsé en elle l’amour du répertoire de cette grande cantatrice qu’elle connaît la totalité. Elle apprit le Luth, son instrument préféré, qu’elle pratique depuis plusieurs années, ce qui contribue à lui faire connaître les formes musicales de la musique modale. Fairouz a chanté dans plusieurs formations et fait des tournées avec l’ensemble classique Takht Attourath.
Les danseurs et comédiens
Danseur chorégraphe et enseignant, Bouba est une grande figure du Hip Hop, considéré comme l’un des dix meilleurs danseurs du monde.
Démarrant la danse dès ses 10 ans, Birio Sauitzvy danseur contemporain, a contribué à la création de nombreux spectacles, travaillant notamment avec Farid Azzout et Denis Detournay.
Fanny Coulm, professeur de danse, a un parcours multidisciplinaire : du jazz au contemporain, enrichi de la danse arabe contemporaine.
Anne-France Abillon (Lectrice)
Artiste peintre passionnée de poésie participe depuis 2000 aux différents spectacles conçus autour de poètes par Lamia safieddine
Lara Bruhl (lectrice, comédienne)
Formée au Conservatoire National de Région de Mulhouse puis à l’Institut d’Etudes Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle, au théâtre elle a joué sous la direction de Richard Brunet, Jérôme Léguillier, de Pierre Barrat, de Françoise Seigner. Au cinéma et à la télévision sous la direction de Valérie Kempeneers, Catherine Corsini, Frédéric Krivine, Stéphane Ginet. Elle met également en scène différents spectacles dramatiques.
Kamal Al-Binni metteur en scène comédien
Comédien, Dramaturge et Metteur en scène au Théâtre National de DamasISyrie. Musicien (Joueur à luth) dans de nombreux spectacles français dont « La question aux pieds nus » écrit Philippe TANCELIN et Geneviève CLANCY, « L’exil est l’exil : ici et là-bas » rencontre poètico¬musicale, Youssef HADDAD. Comédien dans de nombreuse séries radio syrienne, des séries de dessins animés et de longs métrages, (doublage en arabes).Animateur et présentateur de programmes télévisés et théâtraux, Soirées musicales, discussions artistiques et culturelles.
Enseignant à l’Institut Supérieur des Arts Dramatiques de Damas, section « Jeu Théâtral » pendant trois ans. Membre de l’association des artistes Syriens. Participation en tant que metteur en scènes et comédien à de nombreux Festivals arabe et internationaux dont : le festival international du théâtre expérimental au CairelEgypte, Le Festival du Théâtre de l’Enfance Arabe à CarthagelTunisie et le Printemps des poètes en France
Menaka de Mahodaya, Danseuse chorégraphe, danse indienne
Après une brève carrière de comédienne qui l’amène à la Comédie Française, son attirance pour la sculpture et la danse antique de l’Inde incite Menaka de Mahodaya à étudier le BHARATA NATYAM et le KATHAK ainsi que la musique indienne, en particulier la vîna, la tambura et le chant carnatique. Aprés de nombreuses années d’étude auprés des maîtres indiens les plus réputés, elle est alors consacrée dans le temple de Shiva à Chidambaram. Elle donne alors des récitals dans toute l’Inde et à Sri Lanka.
Entre ces voyages en Asie, elle crée une danse contemporaine qui puise aux sources de la tradition. Elle compose des spectacles avec des artistes asiatiques et européens en alliant la danse, la musique, la poésie et les arts plastiques. Elle donne de nombreuses représentations en France et à l’étranger et obtient, en 1983, le PRIX DE LA DANSE au Festival d’Avignon. Tout en donnant de multiples conférences dans différents centres culturels, notamment à l’UNESCO, elle poursuit sa carrière de danseuse indienne en créant des spectacles dans les
théâtres, églises et musées. Avec Gilbert Artman, créateur du groupe URBAN SAX, elle joue de la tambura et danse.
L’ambition de Menaka est de perpétuer cet art sacré et de créer un lien culturel entre l’Orient et l’Occident.
NATI Torres, Danseuse chorégraphe, Flamenco.
D’origine andalouse et danseuse contemporaine au départ formé par l’école Birtschansky en 1980 d’où on lui propose en 1989 de danser au « Café de la danse » à Paris et au festival d’Avignon dans « une infinie légèreté » au sein de la Cie Birtschansky, puis elle obtient le rôle principal dans « Carmen » en 1990 à Los Angeles.
Elle se rapproche ainsi au Flamenco et à la danse Flamenca le berceau naturel de ses racines pour s’y consacrer complètement.
Elle se forme à Paris « école du Marais » et à Madrid à l’école « Amor de dios ». Elle danse au côté d’Antonio Triana au « cuadro Flamenco » (de 1996 à 2002).
Flamenca et mystérieuse elle aime exprimer sur scène aux rythmes des éclats gitan: Rage et grâce.
Elle danse depuis lors dans des lieux festéros (festif) : fiestas gitans Bardo latino, cabaret Flamenco « el burro Blanco »….divers spectacles « sur la route de la soie » (Cie Lamia Safieddine), « Une nuit poétique » (Cie Urban sax), en 2006 elle danse à l’UNESCO dans « la flûte enchantée », De nombreux clips avec les Gipsy King
Nina Seul – comédienne
Suite à une formation de 10 ans notamment à l’école régionale de Cannes et au conservatoire du 10ème à Paris, Nina Seul a travaillé dans plusieurs spectacles de Shakespeare à Corneille en passant par des thèmes plus contemporains.
Rachida Zarban – Danseuse
Française d’origine marocaine, elle danse, depuis l’enfance, une danse arabe riche des cultures du Maghreb et de l’Orient ; adulte elle prend des cours sur la technique de la danse orientale. Depuis 4 ans, elle complète sa formation avec Lamia Safieddine afin de retrouver une danse orientale de qualité.