compagnie Lamia Safieddine

danse arabe contemporaine

compagnie Lamia Safieddine

danse arabe contemporaine

 

compagnie Lamia Safieddine 

danse arabe contemporaine

la compagnie

Danses interculturelles orient-occident

La compagnie créée par Lamia Safieddine en 2001 fait suite à la Compagnie de danses du mondes AlC00 fondée par elle-même en 1998. La compagnie a une vingtaine de spectacles à son répertoire et a tourné partout en France et dans le monde. 

Cette compagnie a pour objet de promouvoir l’activité de recherche, étude, et de documentation dans le domaine de la chorégraphie et de la danse du monde et plus amplement dans le domaine théâtral et musical pour la création de spectacles et d’activités variées concernant le secteur, avec une particulière attention à la formation professionnelle et l’organisation de manifestations culturelles. 

equipe artistique

« La danse de Lamia traduit cette douleur ancrée en  un tableau dont la  violente beauté est mise en exergue par un jeu de couleurs et de lumières… La danse de Lamia érige la femme en être d’incommensurable volonté, solide face à tous les obstacles et capable de toutes les victoires». Mirna Jammal

Dominique Delapierre

Dominique Delapierre

Création lumière

Directeur photo pour la télévision depuis 1985. Il a mis en lumière de nombreuses émissions de fictions pour toutes les grandes chaînes françaises. Ainsi que des documentaires autour de créateurs dans le domaine de l’architecture tel que « Christian de Portzamparc » (2010) portrait de 52 mn pour la série « Empreintes » de France 5). Directeur photo du documentaire « Laïcité Inchallah » césarisé 2011. A signé plusieurs pub télé. Il a éclairé entre autres l’Olympia, Le théâtre Edouard VII, Le Cirque d’hiver, le Cabaret sauvage, l’Unesco, le Musée du quai Branly. Dominique Delapierre est le créateur de lumière  des spectacles de Lamia Safieddine depuis 1994.

Laurence Chapellier

Laurence Chapellier

Bande son et conseil artistique

Formée à l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués Olivier de Serres de Paris, spécialiste de la mode et du costume, elle enseigne notamment au Lycée Paul Poiret les Arts appliqués aux métiers de la mode (artisanat et métiers d’art) ainsi qu’aux métiers du spectacle (technique de l’habillage). En 2007 elle est rattachée au Palais Galliera (musée de la Mode et du Costume de la Ville de Paris) et de 1998 à 2008 aux musées des Arts Décoratifs (comprenant notamment le musée de la Mode et du Textile). Elle y développe des méthodes créatives pour des publics de tous niveaux au travers de la mise en place de programmes pédagogiques concernant les domaines de la mode et du costume, de la communication visuelle, de l’objet et de l’architecture intérieure, et ce, dans un contexte à la fois historique et contemporain. Elle a conçu la communication visuelle de deux spectacles mis en scène par Laurent Pelly au Musée Galliera : « Heureuse ! » et « Dernière conquête ou itinéraire musical d’un trio las » à l’Opéra Comique. Elle a signé la conception sonore de deux spectacles joués en 2003 et 2005 à l’Opéra de Paris et mis en scène par Christine Narovitch « De la bouche à l’oreille », et « Mode, Espagne, Opéra ». En 2007, elle conçoit et réalise les costumes pour « Dommage qu’elle soit une putain », de John Ford et en 2009 pour « Le faiseur de théâtre » de Thomas Bernhard, mis en scène par Patrick Schmitt au théâtre de La Forge à Nanterre. Depuis 2006, elle assure la conception artistique de défilés  de mode annuels à la Sorbonne, à la Maison de la Légion d’Honneur, à la Maison des Métallos, au lycée Henri IV.

Daniel Ablin

Daniel Ablin

Création des images de la vidéo-projection

Réalisateur depuis 1990, Daniel Ablin travaille sur de nombreux projets, explorant sans arrêt de nouveaux territoires. Il aime faire des films où il faut créer une ambiance, introduire des concepts visuels, sans oublier l’humain. Il aime les défis techniques, mais aussi filmer les gens dans leur vie, poser un regard sur les détails.

Génériques pour les chaines TV (entre autres, celui des news de TF1 est resté 9 ans à l’antenne, et tous les ans il réalise celui du festival de Cannes depuis 1991), courts métrages de fiction, documentaires (« Il était une fois Tess » (2007) avec Roman Polanski, Natassia Kinski, 52mn pour Arte, « Christian de Portzamparc » (2010) portrait de 52 mn pour la série « Empreintes » de France 5), publicités (Coca Cola / Europe Online / CanalSat /…) ou films corporate haut de gammes pour Yves Saint Laurent, Dior ou L’Oréal, sans oublier les pubs, les émissions de télévision et programmes courts. La photographie est également depuis peu une passion qui lui ouvre de nouveaux horizons.

nos partenaires