Conte dansé d’Orient

Accueil / Portfolio / Conte dansé d’Orient
Conte dansé d’Orient

des années 30 à nos jours

Chorégraphie et mise en scène  Lamia Safieddine

Recherches, chorégraphie et conception des costumes : Lamia Safieddine

Aide à la mise en scène : Michèle Garay

Écriture : Michèle Garay, Robert Eymard

Interprétation chorégraphique : Rachida Zarban

Conteuse – comédienne : Nina Seul

Lumière : Dominique Delapierre

Musiques de : Asmahan, Farid Al Atrach, Mohamad Abdel Wahab, Warda, Natacha Atlas, Oum Kalthoum

 

« Avec Lamia Safieddine, on peut parler de danse arabe contemporaine. Le voyage dont il est question est une plongée dans la pluri culturalité de la danse orientale …»  Le Monde

 

Lamia Safieddine vous propose d’assister à une création originale avec la présentation d’un conte dansé sur l’histoire de la danse orientale.

À travers ce spectacle, elle peint le tableau d’une région du monde et d’une époque, celle du Moyen-Orient au siècle dernier.
Dans cette création, Lamia Safieddine ne limite pas son propos à un contexte chorégraphique, Car elle met aussi en évidence la création musicale et cinématographique et nous invite également à découvrir les coutumes du Moyen-Orient ainsi que le rôle et la place des femmes à travers la danse.
Ce conte dansé, où sont étroitement mêlés danse et théâtre, nous invite à comprendre l’évolution de la danse orientale : de ses origines jusqu’à sa pratique actuelle avec des chorégraphies de danse arabe contemporaine, tout comme le monde occidental a vu le développement de la danse contemporaine après le ballet classique.
Le texte originale développe les faits historiques importants de ce dernier siècle, son atmosphère poétique et fantastique dont le fil conducteur est « Shéhérazade et les contes des milles et une nuit« , entraîne le spectateur dans une dimension particulièrement divertissante tout en étant riche d’enseignement.

A travers sa pratique artistique originale, Lamia Safieddine – Héritière d’une tradition ancestrale et néanmoins ancrée dans notre époque – peut être considérée comme une « Nouvelle Shéhérazade » selon le propos de la sociologue Fatima Mernissi, car elle apporte à la société contemporaine une nouvelle vision de la danse de l’Orient.