La Palestine au coeur

Accueil / Portfolio / La Palestine au coeur
La Palestine au coeur

Le Libanais Marcel Khalifé, un des plus talentueux compositeurs-interprètes de l’Orient, donne des ailes aux poêmes du Palestinien Mahmoud Darwich, l’un des plus grands auteurs du monde arabe. Lamia Safieddine, elle, leur donne corps et âme.»
(Dominique FRANCOEUR, Arabies, janvier 2004)

Célébrant la terre de Palestine, le spectacle, avec pour fil conducteur la lecture de paroles de chansons célèbres du
monde arabe, s’articule autour de danses chorégraphiées et interprétées en solo par Lamia Safieddine et de moments musicaux ne joués sur scène.
Un tourbillon d’émotion nous saisit : chants et danses traditionnels de l’Orient arabe, danses arabes populaires,
danses arabes contemporaines, chansons mythiques de la diva Fairouz et du talentueux chanteur-instrumentiste
Marcel Khalifé — lui-même ayant adapté des poèmes de l’un des plus grands poètes arabes, le Palestinien Mahmoud Darwich.
Le spectacle propose un voyage à travers la Palestine, en montrant à la fois la souffrance et la pulsion de vie de tout un peuple.

Pour cela, la danseuse-chorégraphe fait appel à la grâce des mouvements, à l’expressivité du visage, et est
accompagné par Assil. Ce groupe oriental a joué auprès des chanteurs les plus connus au Liban. Les diverses tenues
qu’elle porte participent à la justesse du spectacle,

« c’est la blessure du pays qui devient, avec Lamia Safieddine, mouvement corporel. »

Samy KLEIB, journaliste

« Le spectacle a commencé avec de La musique enregistrée, sortie de l’abîme du temps et de la souffrance, enveloppant les spectateurs d’un sentiment de recueillement, c’est la voix de Fairouz, avec son éclat et sa prestance, qui chante “c’est pour toi, ville de prière, que je prie…” et les gens de sentir un frisson parcourir leur corps, le mouvement bref et concis de Lamia sur la scène traduit la souffrance de ceux qui vivent la tragédie palestinienne avec foutes ses dimensions. »
Hyam HAMQOUI, Assafir (Beyrouth)

Avec l’ensemble Assil
chant .oud (luth arabe), qanoun (cithare arabe), ney fflüte arabe), derbaké (percussion)

Des musiques traditionnelles aux chants de : Fairouz, Marcel Khalifé, Rahbani, Ahmad Kaabour
Sur des poèmes de Mahmoud Darwich
Lumière : Dominique Delapierre

DOCUMENTS PRESSE

 

REVUE DE PRESSE